retour.png

wagons

L’association possède de nombreux wagons, dont voici les principaux :

bennes basculantes

Elles avaient la vocation de transporter à peu près tout et n’importe quoi, entre le charbon, la terre, le sable, etc… Elles servent aujourd’hui à stocker des pièces ou du bois nécessaire à l’allumage des locomotives à vapeur. Elles peuvent également être utilisées pour de petites animations, derrière la locomotive Schneider (plus d'informations ici). Le musée en possède 7, de provenances diverses.

couvert K30

Construit par Decauville en 1911, ce petit wagon couvert à essieux était utilisé sur le Tramway de Pithiviers à Toury, où il y reçu sa numérotation K30. Cédé à l’association par le département du Loiret, il sert aujourd’hui lors de trains marchandises, ou alors en cas de besoin spécial, attelé au train voyageurs.

couvert DK53

Construit par le Tramway de Pithiviers à Toury en 1931, ce wagon couvert à essieux servait à accompagner les locomotives du réseau, on y trouvait à l’intérieur le nécessaire en cas de déraillement. Cédé à l’association par le département du Loiret, il est aujourd’hui en présentation dans le musée.

plateforme péchot p51

À l’origine mis au point par le général Péchot pour une utilisation militaire, ce type de wagons, appelé « plateforme Péchot » était très répandu. La notre fût construite pour l’armée française puis fût utilisée par la sucrerie de Mainvilliers, dans le Loiret. Elle sert aujourd’hui pour les trains de travaux ou les trains marchandises.

wagon plat p52

Construit par Decauville, utilisé par la sucrerie de Maizy, dans l’Aisne, et par le Parc Floral d’Orléans, ce petit wagon à essieux sert de temps en temps dans les trains marchandises, ou alors est en présentation dans le musée, ou alors permet de stocker des pièces à l’atelier, le temps d’une réparation. Le numéro 52 a été attribué par le musée.

couvert K79

Fabriqué par Clayton, un constructeur anglais, pour l’armée britannique, ce couvert était utilisé sur le Tramway de Pithiviers à Toury où il y reçu sa numérotation K79. Anciennement numéroté D7, a longtemps accompagné les trains du musée en tant que fourgon, mais aujourd’hui il sert pour les trains de travaux, où tout le matériel nécessaire y est stocké.

tombereau l95

Ce petit wagon tombereau à essieux construit par Decauville provient de la sucrerie de Maizy, dans l’Aisne, où il était numéroté 95. Il est en présentation dans le musée, mais intègre régulièrement les trains de marchandises.

groupe désherbeur gd205

Adapté par l’association sur un ancien châssis de tombereau à essieux Decauville numéro 205 provenant de la sucrerie de Maizy, similaire au L95, le groupe désherbeur permet grâce à sa cuve de répandre du désherbant sur les voies, ou alors d’assurer une sécurité lors de journées vapeur en période de sècheresse. En cas de début d’incendie, sa cuve remplie d’eau peut permettre de le maitriser rapidement. Il est néanmoins rarement utilisé.

 

tender henschel 313

Construit par Henschel und Sohn en Allemagne, ce wagon servait à l’approvisionnement en eau et en charbon des locomotives de type DFB (plus d’informations ici). Il pouvait être placé juste derrière la locomotive ou alors être positionné sur le parcours du train pour permettre le ravitaillement de n’importe quelle machine. Le numéro 313 provient des sablières de Nemours, en Seine et Marne. Après une grande restauration, il prit place dans le musée pour le plus grand plaisir des amateurs. Son mauvais roulement ne lui permet pas d’être intégré aux trains.

wagon bar wb376

Fabriqué par Clayton, un constructeur anglais, pour l’armée britannique, ce wagon était utilisé sur le Tramway de Pithiviers à Toury où il y reçu sa numérotation K76. Il fût transformé par l’association en wagon bar, pour permettre aux visiteurs de se désaltérer une fois arrivés au terminus de Bellebat. La mise en place de ce wagon derrière la gare donne lieu à plusieurs manœuvres pour le dételer ou l’atteler au train.